La France à l’époque moderne – 3e éd.

Présentation de l’éditeur


Comprendre la France d’Ancien Régime implique de se distancier de réflexes mentaux trop contemporains. L’État moderne se construit dans une économie préindustrielle, entraînée par le commerce des produits agricoles dans une société où les libertés sont longtemps confondues avec les privilèges des ordres sociaux et dans une culture largement vivifiée par la religion. La formation de l’État-nation est l’œuvre d’une monarchie sacralisée à perspective absolutiste, où le souverain ne parvient pas à s’adapter à la redéfinition de la nation au siècle des Lumières.
Après un lent dégagement des conceptions féodales, la monarchie n’a pas été capable de maîtriser la question du pluralisme religieux, ni d’imposer une réforme progressive de la société pour en tirer une fiscalité à la hauteur de ses ambitions. Le refus politique d’association de la nation à la gestion de l’État, longtemps maîtrisé grâce à l’attachement des élites au partage financier des ressources de l’État fort, finit par asphyxier la monarchie lorsque l’enlisement des réformes se paie par la faillite.
Pour cerner la vraie nature de l’absolutisme français, de sa naissance à sa crise ultime, huit chapitres thématiques replacent l’État royal dans son environnement géographique, économique, social, religieux et culturel. Trois chapitres dégagent ensuite les caractéristiques essentielles de chaque siècle ; enfin, des synthèses approfondissent quelques questions fondamentales pour l’histoire de la France moderne.

Leave a Reply